Soho

Le satellite SOHO est l'un des projets les plus ambitieux de l’Agence spatiale européenne des années 90. Lancé en 1995, il est toujours fonctionnel pointant ses instruments 24h/24 vers le Soleil.

Le satellite SOHO (SOlar Heliospheric Observatory) a été conçu pour étudier la structure interne du Soleil (héliosismologie), son atmosphère externe et l'origine du vent solaire. Ses observations aident à comprendre les interactions entre le Soleil et l'environnement de la Terre et permettent d'appréhender quelques-uns des problèmes les plus énigmatiques concernant notre étoile, tels le chauffage de la couronne solaire. Sa vue ininterrompue sur notre étoile est rendue possible depuis une orbite de halo autour du point de Lagrange L1 situé à 1,5 million de kilomètres en avant de la Terre, dans la direction du Soleil.

Première pierre angulaire, avec la mission CLUSTER, du programme Horizon 2000 de l'Agence spatiale européenne (ESA), SOHO a donné du Soleil une image dynamique, variable sur plusieurs échelles de temps et à ce titre peut être considérée comme à l’origine de cette nouvelle discipline scientifique qu’est la météorologie de l’espace.

La France a participé au financement de SOHO via sa contribution au programme obligatoire de l'ESA et par la réalisation de trois des 12 instruments embarqués à bord du satellite. La France a aussi participé à la conception de trois autres instruments et apporte une contribution importante à l’exploitation scientifique des données grâce au pôle thématique MEDOC, implanté à Orsay au sein de l'Institut d'astrophysique spatiale (IAS).